La chambre du conseil de Bruxelles prolonge la détention de Nacer Bendrer

30/09/16 à 16:35 - Mise à jour à 16:37

Source: Belga

(Belga) Dans le cadre de l'enquête sur l'attentat du Musée Juif de Belgique, la chambre du conseil de Bruxelles a ordonné vendredi le maintien de Nacer Bendrer en détention préventive pour une durée supplémentaire de deux mois, a indiqué le parquet fédéral.

Nacer Bendrer avait été intercepté le 9 décembre 2014 dans les alentours de Marseille. A son domicile, la police française avait trouvé deux pistolets automatiques, un fusil de chasse, un chargeur et des munitions mais surtout une arme automatique de type kalachnnikov, qui présenterait des similarités avec l'arme que Mehdi Nemmouche, le principal suspect, avait utilisé lors de l'attentat perpétré au Musée Juif. Entre 2008 et 2010, Bendrer était incarcéré dans la même prison que Mehdi Nemmouche à Salon-de-Provence. Durant la même période, un groupe de détenus de cet établissement pénitentiaire, se seraient convertis à un courant religieux radical et Nemmouche ainsi que Bendrer auraient été les membres les plus actifs de ce groupe. Bendrer minimise ce récit mais d'après l'enquête, les deux hommes auraient maintenu des contacts après leur libération et durant les semaines avant l'attentat. Nemmouche aurait appelé Bendrer début avril 2014 depuis Bruxelles, où ce dernier se serait ensuite rendu. Deux semaines après, Nemmouche serait allé à son tour à Marseille. Après l'attentat, l'homme s'était également rendu à Marseille, où il a été intercepté le 30 mai. Un avis de recherche a été diffusé début janvier et concernait un éventuel troisième suspect, un homme filmé quelques jours après l'attentat en compagnie de Nemmouche. Il n'a pas encore été identifié. L'attentat au Musée Juif a été commis le 24 mai 2014 et a coûté la vie à quatre personnes. Mehdi Nemmouche est le suspect principal dans ce dossier et est actuellement en détention. (Belga)

Nos partenaires