La chambre du conseil de Bruxelles prolonge la détention de Mehdi Nemmouche

30/11/17 à 15:43 - Mise à jour à 15:45

Source: Belga

(Belga) La chambre du conseil de Bruxelles a prolongé pour une durée de deux mois la détention préventive de Mehdi Nemmouche, le suspect principal de l'attentat au Musée Juif de Bruxelles, a indiqué jeudi le parquet fédéral. Il demeure inculpé d'assassinat dans un contexte terroriste.

L'attentat au Musée Juif s'est produit le 24 mai 2014 et a coûté la vie à quatre personnes. Mehdi Nemmouche, le premier suspect identifié dans ce dossier, a été interpellé à Marseille (sud de la France) le 30 mai, une semaine après les faits. Nemmouche était en possession d'armes très similaires à celles utilisées lors de l'attentat, de munitions et d'un drapeau de l'Etat islamique, ainsi qu'une vidéo où un homme affirme hors-champ être l'auteur de l'attentat à Bruxelles, tandis qu'il filme ses armes et ses vêtements. Jusqu'à présent, Nemmouche n'a encore fait aucune déclaration aux enquêteurs belges. Selon ses avocats, il n'existe aucune preuve déterminante à son encontre mais la chambre du conseil comme la chambre des mises en accusations ont à chaque fois prolongé sa détention. Nacer Bendrer, le deuxième suspect dans ce dossier, a quant à lui été arrêté à Marseille au début du mois de décembre 2014. Il avait partagé la même cellule de prison que Nemmouche et les deux hommes ont entretenu des contacts étroits quelques semaines avant l'attentat. Bendrer a nié toute implication dans les faits. Mounir Attalah, un ressortissant français qui est le troisième suspect dans cette affaire, avait rencontré Mehdi Nemmouche en avril 2014 à Marseille, indiquait une dépêche de l'AFP publiée en juin dernier. D'après Nacer Bendrer, l'homme aurait aidé Nemmouche à obtenir des armes. Nacer Bendrer et Mounir Attalah ont respectivement été transférés en Belgique en février et juillet 2015 mais ont depuis été remis en liberté sous condition. Un avis de recherche concernant un quatrième suspect potentiel a été diffusé à la mi-janvier 2015. L'homme avait été filmé quelques jours après l'attentat en compagnie de Nemmouche et n'a toujours pas été identifié. Le parquet fédéral voudrait que Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer soient jugés devant la cour d'assises pour assassinat dans un contexte terroriste. Il a revanche sollicité un non-lieu pour Mounir Attalah. (Belga)

Nos partenaires