La chambre du Conseil confirme le mandat d'arrêt à l'encontre de Nacer Bendrer

20/02/15 à 17:23 - Mise à jour à 17:22

Source: Belga

La chambre du conseil a confirmé vendredi le mandat d'arrêt délivré à l'encontre de Nacer Bendrer, complice présumé de Mehdi Nemmouche dans l'attentat du Musée juif de Bruxelles, qui avait fait quatre morts le 24 mai 2014, a-t-on appris auprès du parquet fédéral. La Justice belge suspecte Nacer Bendrer d'avoir apporté une aide à Mehdi Nemmouche.

La chambre du Conseil confirme le mandat d'arrêt à l'encontre de Nacer Bendrer

© BELGA

Agé de 26 ans, Nacer Bendrer avait été interpellé le 9 décembre dernier à Ceyreste, à une trentaine de kilomètres à l'est de Marseille. La police française avait trouvé à son domicile deux pistolets automatiques, un fusil de chasse, un chargeur, des munitions et un fusil mitrailleur de type kalachnikov.

Nacer Bendrer a séjourné du 1er juin 2008 au 2 décembre 2010 dans la même prison que Mehdi Nemmouche, à Salon-de-Provence. Un groupe de détenus de cette maison d'arrêt se serait converti à une pratique religieuse radicale. Mehdi Nemmouche et son complice présumé en auraient été les membres les plus actifs.

Selon des éléments de l'enquête, Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer sont restés en contact après leur détention, y compris durant les semaines précédant l'attentat. Le 9 avril 2014, Mehdi Nemmouche aurait téléphoné de Bruxelles à son complice. A la suite de cet appel, ce dernier se serait rendu à Bruxelles et y serait resté du 10 au 12 avril. Deux semaines plus tard, c'est Mehdi Nemmouche qui se serait rendu à Marseille du 24 au 29 avril. Son téléphone portable aurait été repéré par une antenne gsm à proximité de la résidence de Nacer Bendrer.

Nacer Bendrer a été remis aux autorités belges lundi et placé le lendemain sous mandat d'arrêt. Son mandat d'arrêt a été confirmé ce vendredi. Selon son avocat, Nacer Bendrer nie avoir participé à l'attaque du Musée juif de Bruxelles.

Nos partenaires