La Chambre demande un audit du fonds RER

24/02/16 à 15:19 - Mise à jour à 18:39

Source: Belga

La conférence des présidents de la Chambre a décidé mercredi de demander à la Cour des comptes un audit du fonds RER, suivant la résolution qui avait été déposée par le groupe Ecolo-Groen.

La Chambre demande un audit du fonds RER

© Image Globe

La Cour des comptes est invitée à enquêter sur les mécanismes qui ont mené à la faillite du fonds RER, aux surcoûts et aux reports de chantiers constatés sur l'ensemble des lignes.

"Nous espérons que l'audit apportera des réponses concrètes sur les causes qui ont mené à cette situation de carence des moyens. L'objectif des écologistes étant d'empêcher à l'avenir de refaire les mêmes erreurs et de trouver des solutions budgétaires pour finaliser le RER", a commenté le député Marcel Cheron.

En fonction du résultat de l'audit, la conférence des présidents se penchera sur l'opportunité d'installer une commission spéciale telle que demandée par le président de Défi Olivier Maingain. Cette commission pourrait alors se pencher sur l'audit et organiser des auditions. M. Maingain souhaite une commission spéciale à l'instar de celle qui examine la problématique des tunnels au parlement bruxellois.

Le Premier ministre Charles Michel s'était lui-même rallié à la proposition des Verts de demander un audit à la Cour des comptes dans le dossier RER.

La Wallonie et le fédéral sur la voie de la concorde au comité de concertation

Les esprits ont semblé apaisés mercredi au comité de concertation à propos du RER, après les tensions des dernières semaines entre la Wallonie et le gouvernement fédéral.

Le gouvernement fédéral a confirmé sa volonté de terminer la mise à 4 voies des deux lignes concernées en Wallonie. Le gouvernement wallon en a fait de même pour la mise à disposition de 200 millions d'euros, au titre de préfinancement, pour contribuer à la réalisation du chantier.

"Nous avons avancé positivement", a souligné la ministre fédérale de la Mobilité, Jacqueline Galant.

"Le climat a été constructif et cordial. Nous avons eu la confirmation que le fédéral allait financer la mise à 4 voie conformément aux engagements initiaux. Les perspectives d'un dénouement favorable semblent clairement exposées", a commenté le vice-président du gouvernement wallon, Maxime Prévot.

Les ministres de la Mobilité se réuniront vendredi pour poursuivre les travaux dans cette voie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires