La Chambre accorde la confiance au gouvernement, sans surprise

17/10/13 à 17:35 - Mise à jour à 17:35

Source: Le Vif

La Chambre a accordé jeudi, majorité contre opposition, la confiance au gouvernement, deux jours après avoir entendu le Premier ministre Elio Di Rupo s'exprimer sur l'état de l'union. 89 députés ont voté pour la motion de confiance et 51 contre.

La Chambre accorde la confiance au gouvernement, sans surprise

© BELGA

Cette dernière déclaration d'une législature marquée par la crise économique a permis au chef du gouvernement de dresser un bilan largement positif de l'action de son équipe qui a consenti un effort d'assainissement de 22 milliards d'euros. M. Di Rupo a assuré que "la Belgique va de l'avant", deux ans après la crise institutionnelle qui a paralysé le pays durant 541 jours.

Dans l'opposition, les Verts ont contesté ce bilan d'une "Belgique joyeuse", mettant en avant l'augmentation de la pauvreté et des inégalités, alors que la N-VA est venue au secours des entrepreneurs et contribuables flamands, victimes, selon elle, de l'assainissement fédéral.

Invitant à une réelle politique de relance, avec les Régions, MR et CD&V ont insisté, au sein de la majorité, sur la nécessité de ne pas se reposer sur ses lauriers. L'ensemble des partis de la majorité, sauf le CD&V, ont notamment rappelé la proposition de baisse de la TVA sur l'électricité, recalée par les démocrates-chrétiens flamands, et battue en brèche par l'opposition écologiste.

Le Premier ministre a insisté sur la responsabilité de l'ensemble des gouvernements du pays dans la relance et appelé à se concentrer durant les prochains mois et années sur les défis socio-économiques. Il a appelé à une pause institutionnelle après la sixième réforme de l'Etat. "Je voudrais (...) vous faire part de ma conviction. Les Régions et Communautés auront besoin de temps pour bien mettre en place un changement aussi fondamental. Les 5 années de la prochaine législature ne seront pas de trop pour s'approprier ce nouveau cadre institutionnel", a-t-il dit.

Nos partenaires