La cellule de Verviers plus importante que prévu, le parquet fédéral ne fait pas de commentaire

09/03/16 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Belga

(Belga) La cellule terroriste de Verviers, qui avait été démantelée à la mi-janvier 2015, était plus importante qu'on ne le pensait initialement, rapportent plusieurs médias mercredi. La cellule aurait rassemblé 23 personnes, dont le parquet souhaite en poursuivre 16. Mais neuf de ces dernières n'auraient toujours pas été retrouvées. Il s'agit d'un Néerlandais, de cinq Français, d'un Marocain et de deux Belges à l'encontre desquels un mandat d'arrêt international aurait été émis. Le parquet fédéral a indiqué qu'il ne ferait aucun commentaire à ce stade.

La cellule de Verviers plus importante que prévu, le parquet fédéral ne fait pas de commentaire

La cellule de Verviers plus importante que prévu, le parquet fédéral ne fait pas de commentaire © BELGA

La cellule terroriste de Verviers a été démantelée le 15 janvier dernier lors d'une opération d'envergure menée par le parquet et la police fédérale. Cette dernière avait perquisitionné une série d'habitations de Verviers, Molenbeek-Saint-Jean, Bruxelles, Berchem-Sainte-Agathe, Anderlecht et Liedekerke. Lors d'une des deux perquisitions effectuées à Verviers, deux suspects avaient ouvert le feu en direction des unités des forces spéciales, avant de décéder lors d'un assaut donné par la police. Un troisième individu se trouvait dans la même habitation verviétoise. Il s'agissait de Marouane El Bali. Celui-ci, qui n'a pas pris part à la fusillade, a été interpellé et placé sous mandat d'arrêt dans la foulée. Ensuite, Mohamed Hamja Arshad Mamood Hajni, les frères Souhaib et Ismaël El Abdi, l'Algérien Omar D., Bilel Houhoud et Abdelmounaïm Haddad ont été arrêtés dans les jours et semaines qui ont suivi. Ismaël El Abdi, Abdelmounaïm Haddad, Bilel Houdoud et Karim A. ont été remis en liberté conditionnelle au fil de l'instruction. Marouane El Bali, Mohamed Hamja Arshad Mamood Hajni, Omar D. et Souhaib El Abdi sont, eux, toujours incarcérés. Abdelhamid Abaaoud, Sofiane Amghar et Khalid Ben Larbi, trois autres membres de la cellule terroriste, ont été abattus par la police. Amghar ainsi que Ben Larbi à Verviers et Abaaoud, à Paris. (Belga)

Nos partenaires