La catastrophe du Bois du Cazier

08/08/16 à 11:42 - Mise à jour à 14:39

Source: Le Vif/l'express

Le 8 août 1956, la plus grande catastrophe minière de l'histoire de la Belgique s'abat sur la région de Marcinelle et de Charleroi. Soixante ans plus tard, un patient travail de reconstruction historique permet de comprendre les véritables causes du drame.

Cela aurait pu n'être qu'une simple erreur, un geste trop rapide sans conséquence. Ce fut l'origine de la plus grande catastrophe minière jamais survenue en Belgique. Le 8 août 1956, peu après 8 heures du matin, Antonio Iannetta, un encageur qui travaille depuis quatre ans au charbonnage du Bois du Cazier à Marcinelle (Charleroi), commande, avec un compagnon, la remontée de wagonnets de charbon vers la surface. Banale, la scène se déroule à 975 mètres de profondeur alors que 274 mineurs viennent de se mettre au travail. Détail fatal : les chariots sont mal engagés. L'un d'eux dépasse de trente centimètres le rebord de la cage métallique qui le hisse. En remontant vers le jour, il arrache une poutrelle qui sectionne brutalement deux câbles électriques à haute tension, une conduite d'huile sous pression et une tuyauterie d'air comprimé. Les boiseries prennent feu instantanément. Attisé par un ventilateur qui ne sera malencontreusement arrêté qu'une heure plus tard, l'incendie répand des fumées toxiques dans les galeries. Pris au piège, les hommes tentent de fuir comme ils le peuvent.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires