La carte famille nombreuse à la SNCB, une carte en voie de disparition

15/09/15 à 17:31 - Mise à jour à 17:30

Source: Belga

La SNCB oeuvre à une simplification de sa grille tarifaire. Dans ce cadre, la carte famille nombreuse pourrait disparaître ou ne subsister que dans des cas précis, a-t-on appris mardi au cabinet de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, à la suite d'un communiqué du PTB.

La carte famille nombreuse à la SNCB, une carte en voie de disparition

© iStockPhoto

La réduction pour famille nombreuse sur les tarifs ferroviaires remonte aux années 1920. Elle permet actuellement à tous les membres d'une famille d'au moins trois enfants de voyager à moitié prix, voire gratuitement pour les moins de 12 ans. Sa suppression est dans l'air depuis quelques mois, à la faveur de la discussion du nouveau contrat de gestion de la SNCB et de la simplification de la grille tarifaire.

Cette grille est particulièrement touffue et parfois illisible, a-t-on expliqué au cabinet de Mme Galant. Il existe de nombreuses formules de réduction, dont beaucoup sont plus avantageuses, accessibles aux jeunes et non cumulatives avec la réduction famille nombreuse. Au cours de l'été, les jeunes de 16 à 25 ans ont ainsi pu prendre le train pendant un mois de manière illimitée pour 25 euros, souligne-t-on.

La réduction famille nombreuse sera donc en quelque sorte intégrée dans d'autres formules tarifaires et ne devrait subsister que dans quelques cas précis. "L'objectif n'est pas du tout de toucher aux familles nombreuses mais de mieux coller aux réalités d'aujourd'hui", a affirmé la porte-parole de Mme Galant.

Des discussions associant la Ligue des familles sont en cours. Le nouveau contrat de gestion est attendu au début de l'année prochaine. "C'est une réduction qui profite à un grand nombre de familles et il est un peu surprenant qu'elle soit éliminée d'un revers de la main", a souligné le directeur de la Ligue, Patrick Binot, qui avance des motivations d'ordre budgétaire.

L'association a fait des propositions qui attendent encore une réponse de la SNCB.

En attendant, le PTB a exprimé son inquiétude. "C'est un nouveau coup dur pour les familles. Après le saut d'index, la hausse de la TVA sur l'électricité, la hausse de taxes en tous genres: où s'arrêteront les attaques du gouvernement sur le pouvoir d'achat des familles?", a demandé le député Raoul Hedebouw.

En savoir plus sur:

Nos partenaires