La campagne BOB victime collatérale du renforcement de la sécurité

20/11/15 à 08:04 - Mise à jour à 08:04

Source: Belga

La campagne BOB des fêtes de fin d'année 2015-2016, qui doit être lancée mercredi prochain, risque de souffrir d'un manque d'effectifs dans les zones de police locale en raison du relèvement du niveau d'alerte terroriste et de l'intensification des opérations de sécurité consécutives, rapportent les titres de Sudpresse vendredi.

La campagne BOB victime collatérale du renforcement de la sécurité

La campagne Bob est en place depuis 2008. © BELGA/Nicolas Maeterlinck

"Il va y avoir un impact sur la campagne Bob et sur le nombre de contrôles", a confirmé Jean-Marc Brabant, président de la Commission permanente de la police locale aux quotidiens.

Il est pour le moment impossible de dire quel sera l'impact de ces opérations sur les contrôles nocturnes d'alcoolémie, mais il serait logique que les grandes villes soient plus touchées que la campagne, explique M. Brabant.

L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) indique de son côté ne pas avoir été mis au courant de ce problème, mais souligne que la police fédérale sera opérationnelle et que le relèvement du niveau d'alerte après l'attaque de la rédaction de Charlie Hebdo en janvier n'avait pas eu de conséquences sur le nombre de contrôles.

En savoir plus sur:

Nos partenaires