La Californie prolonge son marché des droits à polluer jusqu'en 2030

18/07/17 à 09:49 - Mise à jour à 09:50

Source: Belga

(Belga) La législature de l'Etat de Californie a voté lundi deux lois destinées à combattre le changement climatique, d'une part en prolongeant le marché des droits à polluer jusqu'en 2030, et d'autre part en fixant de nouvelles directives pour mesurer la pollution de l'air.

"Cet accord montre une fois de plus que la Californie est plus que prête à faire un pas pour prendre la main là où Washington ne le fera pas", a déclaré Kevin de Leon, président pro tempore du Sénat de Californie, en allusion à l'annonce du retrait des Etats-Unis à l'accord de Paris par le président Donald Trump. Le marché des droits à polluer "garantit que la Californie va remplir ses objectifs de réduction des gaz à effet de serre de 40% en 2030 par rapport à 1990", s'était félicité Jerry Brown, le gouverneur de l'Etat, la semaine passée. L'adoption des deux lois a nécessité un accord bipartite, indiquent les médias locaux. "Républicains et démocrates ont mis de côté leurs divergences pour s'unir et entreprendre une action courageuse", a salué M. Brown sur son compte Twitter après le vote des lois. Plus de 150 acteurs, parmi lesquels des entreprises et des syndicats, soutiennent la nouvelle législation, selon le cabinet du gouverneur. La Californie entend poursuivre ses efforts en matière environnementale, et ce malgré la politique et le discours du président américain Donald Trump, qui n'avait pas hésité à qualifier le réchauffement climatique de "canular" pendant sa campagne. En 2006, alors que les Etats-Unis s'étaient retirés du protocole de Kyoto sous l'égide de George W. Bush, Arnold Schwarzenegger, alors gouverneur de Californie, avait engagé l'Etat dans une diminution de ses émissions de gaz à effet de serre pour le mettre en conformité avec l'accord conclu en 1997 au Japon. (Belga)

Nos partenaires