La Belgique serre la vis en matière de régularisation fiscale. Après avoir été laxiste longtemps ?

26/02/18 à 14:40 - Mise à jour à 14:41
Du Le Vif/L'Express du 22/02/18

C'est ce qui ressort d'une comparaison internationale. Et c'est ce que dit l'ex-patron de l'ISI Gand, Karel Anthonissen depuis des années.

Dans l'hebdomadaire Knack du 14 février, le patron de l'Inspection spéciale des impôts (ISI) a confirmé l'annonce récente de son ministre de tutelle qui avait fait l'effet d'une petite bombe dans le milieu des avocats fiscalistes : le vieil argent noir, soit les capitaux placés à l'étranger pour échapper au fisc, est désormais traqué par l'ISI, même si le délai de prescription fiscale de sept ans est dépassé. Frank Philipsen et le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), le disent désormais en choeur : les fraudeurs ne peuvent plus compter sur la prescription des capitaux car l'administration fiscale informera automatiquement la justice, lorsqu'elle démasquera l'un d'eux, et des poursuites pénales pour blanchiment pourront alors être engagées, avec un avantage de taille : sur le plan pénal, il n'y a pas de prescription tant que les fonds restent cachés.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires