La Belgique renforce sa lutte contre le commerce illégal d'ivoire à la CITES

06/10/16 à 12:48 - Mise à jour à 12:51

Source: Belga

(Belga) Lors de la Conférence de Johannesburg sur le commerce international des animaux et des plantes menacés (CITES), une série de décisions importantes ont été prises en ce qui concerne certaines espèces menacées d'extinction. La Belgique a soutenu ces décisions et a marqué son soutien à l'African Elephant Fund qui lutte contre le commerce illégal d'ivoire en République démocratique du Congo, indique jeudi le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

La Belgique renforce sa lutte contre le commerce illégal d'ivoire à la CITES

La Belgique renforce sa lutte contre le commerce illégal d'ivoire à la CITES © BELGA

La Belgique a décidé de contribuer activement à la lutte contre le commerce illégal de l'ivoire en finançant les projets présentés par les États africains dans le cadre de l'African Elephant Fund ainsi qu'en soutenant le Parc national du Virunga en RDC, dont le directeur, le belge Emmanuel de Mérode combat le braconnage des éléphants. "Je considère les résultats de cette conférence CITES comme un véritable succès. La Belgique a défendu le plus haut niveau de protection pour la majorité des éléphants africains. C'est un signal fort qui démontre que nous devons continuer à promouvoir les modèles de gestion durable", a déclaré Marie Christine Marghem, ministre fédérale de l'Environnement. Au total, 62 propositions visant à protéger des animaux et des plantes spécifiques ont été discutées par les représentants des 183 pays membres de la CITES et plus de 80 mesures politiques et techniques destinées à améliorer le commerce durable de ces espèces ont été examinées. La Belgique et l'Union européenne ont défendu plusieurs espèces qui bénéficieront désormais du niveau de protection le plus élevé et ne pourront donc plus être capturées dans la nature afin d'être commercialisées. Le pangolin, le perroquet gris à queue rouge, le macaque de Barbarie et d'autres espèces de reptiles sont concernés. (Belga)

Nos partenaires