La Belgique privatisée : cauchemar ou bénédiction?

18/05/18 à 09:00 - Mise à jour à 09:08
Du Le Vif/L'Express du 17/05/18

Depuis plus de vingt ans, la Belgique délègue ses missions au secteur privé. Ouvertement, dans les transports ou dans l'énergie. De façon plus sournoise, dans les soins de santé ou la sécurité. Jusqu'où cela ira-t-il ? La justice ? Les pensions ? L'enseignement ? Cauchemar en vue ou bénédiction espérée ? Et pour qui ? Le Vif/L'Express a mené l'enquête.

La grandeur de l'Etat n'est plus ce qu'elle était. Lorsque vous prenez l'avion à Bruxelles-National ou à Charleroi, désormais, ce ne sont plus des policiers qui vous accueillent à l'entrée du bâtiment, mais des agents privés qui contrôlent l'accès et vous intiment l'ordre, de façon plus ou moins courtoise, de prendre un autre chemin ou d'ouvrir votre valise. Depuis les attentats du 22 mars 2016, les sociétés de gardiennage Securitas ou G4S ont le vent en poupe. Un peu partout, jusqu'au contrôle des casernes ou des ambassades, elles pallient le manque de moyens ou d'effectifs des forces de l'ordre pour répondre aux besoins croissants en matière de sécurité. Depuis fin 2017, une législation spécifique à l'initiative du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), les autorise à accomplir ces tâches délicates. L'opposition francophone au Parlement, PS ou Ecolo, dénonce " un problème démocratique ", dès lors que des tâches régaliennes sont déléguées au secteur privé. Le PTB, dans son style personnel, fustige " la police de la N-VA ". En tout état de cause, l'Etat renonce à une prérogative majeure. Faute de budgets ou par dogmatisme néolibéral, il s'affaiblit lui-même. A moins qu'il ne fasse un choix très pragmatique au service d'une " bonne gestion ". A chacun de choisir son point de vue...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires