La Belgique pointée du doigt par le Forum économique mondial pour ses routes

20/12/17 à 08:34 - Mise à jour à 08:35

Source: Belga

(Belga) La qualité des routes en Belgique constitue un frein à l'économie, pointe le Forum économique mondial dans son "Rapport mondial sur la compétitivité 2017-2018", indiquent les journaux du groupe Sudpresse mercredi. Le pays, très mauvais élève, se situe pour cette matière à la 46e place sur 137 pays analysés. Ce rapport a été publié en septembre dernier. De manière générale, la Belgique y occupe la 20e place.

Le pays obtient une note de 4,5 sur 7 concernant la qualité de ses routes. Bien loin donc du Top 3 composé par les Emirats arabes unis, Singapour et la Suisse. La Belgique se situe également loin derrière le Chili, la Namibie, l'Equateur et le Rwanda, tandis que ses voisins accèdent au top 20. Ce classement "étonne" Touring et Vias, poursuit Sudpresse. "Les investissements pour les voiries qui ont actuellement lieu sont bien faits et sont de plus en plus importants. De nombreuses études ont prouvé que grâce aux budgets alloués ces dernières années, la qualité de nos routes s'est améliorée", note Dany Smagghe, porte-parole de Touring. "C'est en effet à relativiser. La qualité des routes n'est pas une cause majeure d'insécurité, c'est surtout une source d'inconfort pour les automobilistes", ajoute Benoît Godart, porte-parole de Vias (ex-IBSR). Le ministre wallon de la Mobilité, Carlo Di Antonio, rappelle que des moyens "sans précédent" ont été investis au sud du pays dans ce domaine. Il propose également que 350 millions d'euros supplémentaires soient alloués annuellement à la rénovation du réseau de transport. La Belgique a perdu trois places dans le classement établi par le Forum économique mondial (WEF) en matière de compétitivité et se classe désormais 20e. (Belga)

Nos partenaires