La Belgique place le statut de Jérusalem à l'agenda du Conseil européen

14/12/17 à 16:12 - Mise à jour à 16:14

Source: Belga

(Belga) La Belgique a placé le statut de Jérusalem à l'ordre du jour du sommet qui réunit jeudi à Bruxelles les 28 dirigeants des Etats membres de l'Union européenne (UE). Le Premier ministre Charles Michel a formellement demandé que cette question soit abordée, alors que le président américain Donald Trump a récemment reconnu la ville comme capitale d'Israël.

"La Belgique a toujours été dans une position de messager de la paix. Elle est engagée de manière très équilibrée entre Israël et la Palestine", a souligné M. Michel à son arrivée au Conseil européen. Le chef du gouvernement belge a ensuite plaidé pour un renforcement de la diplomatie européenne au Proche-Orient. "L'Europe est le premier partenaire économique d'Israël et le premier partenaire pour le développement de la Palestine. Nous devons donc être davantage mobilisés", a-t-il estimé, tout en rappelant qu'il condamnait fermement la décision unilatérale de Donald Trump. "Je pense qu'on doit dans un moment comme aujourd'hui évoquer cette question et faire en sorte qu'on puisse le plus possible parler d'une seule voix. C'est dans notre propre intérêt, car on sait que si on met de l'huile sur le feu dans cette région, c'est partout dans le monde qu'il y a des rebonds en termes d'insécurité", a ajouté le Premier ministre. "Je ne suis pas naïf, quelques pays européens n'ont pas le même point de vue que la Belgique sur ce sujet et nous allons donc pouvoir en discuter", a-t-il conclu. La semaine dernière, après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par Trump, la Hongrie avait notamment bloqué la publication d'une condamnation conjointe au nom des 28 membres de l'UE. Budapest, mais aussi Prague, ont en effet exprimé des opinions différentes, plus favorables à Israël, que celles des autres pays de l'Union. (Belga)

Nos partenaires