"La Belgique ne soutient aucun courant en RDC", assure Didier Reynders

27/11/17 à 14:28 - Mise à jour à 14:29

Source: Belga

(Belga) La Belgique ne soutient aucun courant politique en République démocratique du Congo (RDC), a assuré lundi le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, en réponse aux critiques formulées par le régime de Kinshasa à l'encontre des positions défendues par Bruxelles face à la crise politique que traverse son ancienne colonie.

"La Belgique continuera à parler à tout le monde et à promouvoir des solutions entre Congolais. Il ne nous appartient pas de faire des choix. Ces choix appartiennent aux Congolais eux-mêmes à l'occasion des élections libres et transparentes. Nous ne soutenons aucun courant politique. Ou nous les soutenons tous pour qu'ils puissent concourir librement afin que les Congolais puissent choisir leur avenir", a-t-il affirmé lors de l'inauguration de la nouvelle ambassade de Belgique et des Pays-Bas à Kinshasa. "Na motema naza na bino", a ajouté M. Reynders en linguala, ce qui signifie en français "Je suis de tout c?ur avec vous". Cette visite du ministre belge des Affaires étrangères à Kinshasa pour inaugurer la nouvelle ambassade avait suscité des mises en garde dans la presse proche du pouvoir, qui l'accuse de faire le jeu de l'opposition réclamant le départ du président Joseph Kabila, et qui aurait préféré la présence du Premier ministre Charles Michel à cette cérémonie. M. Reynders a souligné dans son discours que ce nouveau bâtiment - dont la construction entamée en 2014 a coûté 10,5 millions d'euros - est l'illustration des relations intenses entre les deux pays et leur population. "Ce bâtiment est surtout un signe d'engagement", a-t-il dit. Mais il n'a pas caché le fait que les relations bilatérales entre Bruxelles et Kinshasa traversaient une passe difficile. "Je suis convaincu que l'impasse actuelle ne peut être résolue que par des élections libres et transparentes", a lancé le ministre. "Il faut mettre des moyens mais avant tout rétablir la confiance par un calendrier électoral crédible et un processus électoral qui permette à tous de participer de manière équitable et d'exprimer des opinions librement. Mais aussi rétablir la confiance entre la RDC et ses partenaires internationaux", a-t-il ajouté. (Belga)

Nos partenaires