La Belgique, le nouveau canard boiteux de l'Europe?

30/10/13 à 10:09 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

Le gouvernement Di Rupo martèle souvent que notre pays réalise de bien meilleures performances économiques que la moyenne des pays européens. Pourtant le journal allemand Die Welt n'est pas de cet avis. Il affirme que la Belgique est en passe de devenir le nouvel enfant à problèmes de l'Europe. Notre pays partage cette position peu enviable de canard boiteux avec les Pays-Bas, la France et la Finlande.

La Belgique, le nouveau canard boiteux de l'Europe?

© Belga

"En Espagne, au Portugal et en Grèce les réformes économiques sont en cours même si la situation progresse lentement" écrit Die Welt dans une analyse de la situation. Or l'Europe n'en a pas fini avec les problèmes. Pire, il y aurait d'autres pays sur la sellette. Selon le journal "Il y a de nouveaux canards boiteux". Le nom le plus frappant de cette nouvelle liste de pays qui risquent de causer des soucis à l'avenir est celui de ... la Belgique. Le quotidien est d'avis que "la Belgique rencontre des problèmes relatifs à sa compétitivité et à sa dette publique élevée".

Compétitivité

"La Belgique importe plus qu'elle n'exporte, bien que pendant des années c'était l'inverse" écrit le journal. "Ce qui est produit dans le pays est rarement high-tech et donc sensible au niveau du prix et sujet à une concurrence très forte sur le marché mondial".

"La Belgique n'investit presque rien en recherche et en développement. Par ailleurs la compétitivité y a aussi reçu un coup. Au premier trimestre de cette année, les coûts salariaux ont augmenté de 2,6 pour cent dans l'industrie et les secteurs de services. Dans les pays européens, la hausse est restée limitée à une moyenne de 1,6 pour cent".

Dette publique

"À cela s'ajoute encore la dette publique élevée de la Belgique" continue l'analyse. "La dette publique a atteint plus de 100 pour cent du PIB et continuera à croître en 2014. Cela laisse peu de marge pour investir ou prendre des mesures pour relancer l'économie". Le quotidien ajoute que notre pays a connu une récession économique l'année passée, que cette année nous aurons une croissance zéro et que pour l'année prochaine on attend une croissance d'à peu près un pour cent.

La Belgique n'est pas le seul nouveau vilain petit canard pour l'Union européenne. Die Welt estime qu'en France le marché de l'emploi plonge le pays dans la crise, qu'aux Pays-Bas c'est le marché immobilier qui joue ce rôle et qu'en Finlande le malaise économique est dû au marché hypothécaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires