La Belgique francophone pourrait perdre la moitié de ses généralistes en 20 ans

04/09/17 à 07:20 - Mise à jour à 07:22

Source: Belga

(Belga) A politique inchangée, la Belgique francophone pourrait voir sa densité de médecins généralistes diminuer de moitié au cours des 20 prochaines années, peut-on lire lundi dans Le Soir.

En effet selon le "scénario de base" de la Commission de planification, en 2037, la Belgique francophone ne pourra plus compter que sur la moitié de sa force de travail actuelle en médecins généralistes, soit 5,09 ETP par 10.000 habitants, pour 9,9 médecins ETP par 10.000 habitants en 2012. Pendant ce temps, la Flandre qui part de bien plus haut, glissera de 12,03 ETP par 10.000 habitants en 2012 à 7,94 ETP, soit une baisse de 34%. Ces données intègrent l'entrée dans le monde du travail des fameux étudiants francophones surnuméraires qui, de 2007 à 2015, ont échappé à toute tentative de filtre au grand dam de la Flandre, note le quotidien, qui relève les critiques de plus en plus marquées envers le système belge de planification des ressources médicales. (Belga)

Nos partenaires