La Belgique favorable à un accord "ambitieux, dynamique et juridiquement contraignant"

07/12/15 à 21:00 - Mise à jour à 21:00

Source: Belga

La Belgique est en faveur d'un accord "ambitieux, dynamique et juridiquement contraignant", dans un cadre multilatéral fort, a rappelé lundi la ministre fédérale de l'Énergie, de l'Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem, à l'ouverture du segment ministériel de la Conférence de Paris sur le Climat (COP21).

La Belgique favorable à un accord "ambitieux, dynamique et juridiquement contraignant"

Marie-Christine Marghem à la tribun de la COP21, le 7 décembre 2015 © Belga Image

S'adressant à ses pairs réunis en séance plénière, la ministre belge a souligné que la Belgique, au travers de la position commune défendue par l'Union européenne, est demandeuse d'un accord "juridiquement contraignant", "dynamique", dans lequel les obligations d'atténuation s'appuient sur le principe de progression et qui prévoit "un cycle d'ambition de cinq ans.

" La Belgique souhaite l'inscription de la politique climatique "dans le contexte plus large du développement durable" et dans le cadre "du respect des droits de l'homme, de l'égalité entre les genres et de transition juste dans le monde du travail", a poursuivi Mme Marghem.

La ministre fédérale, qui a rappelé les 250 millions d'euros de financement climatique promis par la Belgique d'ici 2020, s'est aussi prononcée en faveur d'une flexibilité pour les pays les moins avancés et les pays en voie de développement vulnérables. Après une semaine de pourparlers, les ministres des 195 pays ont repris le flambeau des négociations lundi au Bourget, au nord de Paris, dans l'espoir d'aboutir à un accord mondial censé limiter à maximum 2 degrés le réchauffement climatique par rapport à l'ère pré-industrielle.

En marge des négociations proprement dites, les différents ministres belges présents à la COP21, à savoir Paul Furlan et Carlo Di Antonio pour la Wallonie, Marie Christine Marghem pour le fédéral, en ont profité pour avoir diverses rencontres bilatérales. Les ministres flamande et bruxelloise de l'Environnement sont quant à elles attendues à Paris dès mardi.

Nos partenaires