La Belgique fait son entrée dans le "small group" de la coalition anti-EI

25/10/16 à 18:02 - Mise à jour à 18:05

Source: Belga

(Belga) La Belgique a fait mardi son entrée dans le cercle fermé des pays les plus impliqués militairement dans la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en participant à une réunion à Paris de treize ministres de la Défense au moment où se déroule la bataille pour la reconquête de la ville de Mossoul par les forces irakiennes avec le soutien de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

La Belgique fait son entrée dans le "small group" de la coalition anti-EI

La Belgique fait son entrée dans le "small group" de la coalition anti-EI © BELGA

"La coalition reconnait ainsi la contribution que nous livrons (dans la lutte contre l'EI) par rapport à notre taille", a affirmé le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, à l'agence Belga au sortir de cette réunion co-présidée par ses homologues français et américain, Jean-Yves Le Drian et Ashton Carter. C'était la première fois que la Belgique était invitée à participer à ce niveau à une réunion du "small group", le noyau dur de la coalition. Les efforts belges se situent sur deux plans, a rappelé M. Vandeput: d'une part l'engagement de dix chasseurs-bombardiers F-16 qui participent à la campagne aérienne anti-EI en Irak et - depuis juillet en Syrie voisine - et d'autre part la présence d'une trentaine d'instructeurs près de Badgad pour encadrer la formation des forces irakiennes. La réunion de mardi à Paris était destinée à "faire un point sur le déroulé des opérations" pour reprendre deux fiefs des djihadistes de l'EI (alias Daech, selon son acronyme arabe), les villes de Mossoul (nord de l'Irak) et de Raqqa, en Syrie, la capitale autoproclamée de l'Etat islamique dans ce pays. (Belga)

Nos partenaires