La Belgique évalue la possibilité d'interdire l'import de salamandres d'Asie

09/02/16 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Belga

(Belga) La ministre de l'Environnement, Marie Christine Marghem, s'est dit "consciente du danger imminent qui pèse sur les espèces de salamandres et tritons indigènes" à la suite d'un appel lancé, mardi, par plusieurs ONG environnementales et organismes scientifiques. Elle a demandé à son administration d'évaluer les possibilités juridiques d'une interdiction d'importation des salamandres exotiques d'Asie, sur base de la loi sur la conservation de la nature, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

La Belgique évalue la possibilité d'interdire l'import de salamandres d'Asie

La Belgique évalue la possibilité d'interdire l'import de salamandres d'Asie © BELGA

Le champignon Batrachochytrium salamandrivorans (Bsal), détecté aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne qui absorbe littéralement la peau des salamandres, les conduisant à la mort, proviendrait en effet du continent asiatique. Il se révèle que les tritons peuvent aussi mourir des suites de cette maladie fongique. "Dans un souci de bonne collaboration avec les Régions qui veillent à l'exécution des mesures sur le terrain, la ministre Marghem se coordonnera dans le cadre de la Conférence Interministérielle de l'Environnement avec ses collègues régionaux. Elle proposera la mise sur pied d'un groupe de travail avec des représentants des administrations fédérale et régionales de l'environnement pour déterminer les mesures complémentaires conjointes à prendre au niveau belge en vue d'élaborer un plan de lutte global contre l'introduction et la dissémination de l'agent pathogène en Belgique. Marie Christine Marghem veillera également à ce que cette problématique soit mise à l'agenda du prochain Conseil Environnement européen", souligne le communiqué. Les ONG demandent de libérer urgemment des moyens pour la recherche, d'entamer un contrôle actif des populations dans les zones à risque, de prêter une attention particulière aux espèces endémiques mais également de limiter le commerce international des salamandres. (Belga)

Nos partenaires