La Belgique et six autres pays s'allient pour demander le maintien du budget de la PAC

05/06/18 à 12:38 - Mise à jour à 12:40

Source: Belga

(Belga) La Belgique, qui risque de perdre entre 400 et 600 millions d'euros d'aides agricoles dans le budget 2021-2027 de l'Union européenne, rejoint un groupe de six autres pays qui réclament le maintien de ce budget agricole à son niveau actuel. C'est ce qu'indique le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme, à l'occasion d'une réunion informelle des ministres européens à Sofia ce mardi.

Après concertation avec les ministres flamand, Joke Schauvliege, et wallon, René Collin, le pays rejoint ainsi la France, l'Espagne, la Finlande, la Grèce, l'Irlande et le Portugal, eux aussi touchés par les coupes budgétaires dans la Politique agricole commune (PAC) détaillées vendredi dernier par la Commission européenne. La Commission avait en effet proposé début mai une réduction de 5% du budget de la PAC pour compenser la perte de la contribution britannique (Brexit) et mener des politiques nouvelles ou renforcées (sécurité, défense, immigration, Erasmus, etc), tout en avançant une proposition acceptable par les Vingt-Sept. La Belgique étudie encore plusieurs aspects de cette proposition, en comparant notamment les montants selon qu'ils prennent ou non en compte l'inflation et selon les réalités qu'ils recouvriront dans la PAC réformée. Mais les coupes cumulées dans les premier et deuxième piliers (aides directes et développement rural) de la PAC correspondent pour la Belgique à une perte de 400 à 600 millions d'euros, a affirmé M. Ducarme (MR) à son arrivée à Sofia. "De très gros efforts sont demandés à un certain nombre de pays, et nos craintes sont de voir l'agriculture continuer d'être une variable d'ajustement du budget européen, c'est difficilement acceptable", a-t-il commenté. Dans la capitale de la Bulgarie, pays qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, la Belgique a ainsi rejoint les Etats-membres de l'UE qui partagent ses réserves sur les propositions de la Commission, dans l'optique d'une réunion formelle le 18 juin prochain à Luxembourg. "Nous demandons que le budget de la PAC soit augmenté afin de le ramener à son niveau actuel. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons relever avec succès les défis économiques, sanitaires, environnementaux et du changement climatique", a ajouté M. Ducarme. (Belga)

Nos partenaires