La Belgique et sa marche de la honte dans la presse internationale

24/01/11 à 09:57 - Mise à jour à 09:57

Source: Le Vif

La manifestation Shame, qui a réuni dimanche à Bruxelles plusieurs milliers de manifestants, a trouvé un écho dans la presse du monde entier, de la France à la Nouvelle-Zélande.

La Belgique et sa marche de la honte dans la presse internationale

© Reuters

La presse néerlandaise et française évoquent naturellement la manifestation, Le Figaro estimant notamment que "la classe politique belge peut se faire du souci". "Dans la brochette des chefs de parti incapables de jeter des ponts entre les deux camps, c'est bien l'intransigeant Bart De Wever qui doit se sentir visé", écrit le quotidien sur son site internet.

Pour le New York Times, la marche est le "premier signe de la frustration populaire" face à la crise politique en cours et à ses répercussions possibles sur les marchés financiers.

Si la BBC se contente, comme la plupart des journaux, de rapporter l'événement sans faire de commentaires, le New Zealand Herald estime par contre que l'information "Nouvelles discussions dans le cadre de la crise belge" figurera probablement en 2011 parmi les titres d'actualité "les moins intéressants" parce que tellement prévisibles.

"Le malheur de ce petit pays divisé et de ses 10 millions d'habitants fait aujourd'hui figure de papier peint, même pour ses voisins", ajoute l'article, évoquant le pragmatisme des Belges.

Les sept mois de crise et 224 jours sans gouvernement, un record européen, les slogans rassembleurs et les appels des manifestants seront certes lus lundi aux quatre coins du monde, d'Irlande au Venezuela en passant par l'Allemagne, la Russie, les Etats-Unis... Mais les journalistes se contentent pour la plupart de relayer les faits, sans aucune forme d'analyse, peut-être pour éviter de prendre le risque de parier sur l'impact possible de cette marche difficilement prévisible dans un tel contexte de crise.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires