La Belgique entamera début 2016 son retrait graduel d'Afghanistan

08/07/15 à 20:51 - Mise à jour à 20:51

Source: Belga

Les quelques dizaines de militaires belges déployés en Afghanistan vont progressivement se replier du nord du pays vers la capitale, Kaboul, suivant le mouvement initié par l'Allemagne, a indiqué mercredi le ministre de la Défense, Steven Vandeput.

La Belgique entamera début 2016 son retrait graduel d'Afghanistan

La mission de l'OTAN Resolute Support (RS) en Afghanistan. © BELGAIMAGE

v"A l'automne 2015 l'opération "Resolute Support" (RSM, dirigée par l'Otan et qui vise à former les forces de sécurité afghanes) entamera un retrait séquentiel de toutes les troupes déployées" dans cinq commandements régionaux baptisés "Training, Advice and Assist Commands" (TAAC), a-t-il affirmé en commission de la défense de la Chambre.

Dans la dernière phase de RSM, toutes les troupes seront stationnées dans la région de Kaboul, a précisé M. Vandeput (N-VA) en réponse à une question du député Alain Top (sp.a).

Le TAAC de Mazar-i-Sharif (nord de l'Afghanistan), dirigé par l'Allemagne et qui compte actuellement 58 militaires belges, devrait fermer "dans la première moitié de 2016", comme prévu, a ajouté le ministre.

Il confirmait des propos tenus le mois dernier par son homologue allemande, Ursula von der Leyen, qui avait annoncé le mois que la Bundeswehr (armée allemande) se retirerait début 2016 du nord de l'Afghanistan pour concentrer sa présence dans le cadre de la mission "Resolute Support" sur la capitale afghane, Kaboul,

Selon M. Vandeput, la présence militaire belge en Afghanistan devrait commencer à se réduire graduellement à partir de début 2016.

"Resolute Support" a succédé à la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) en début d'année et est censée se terminer vers la fin 2016, avec des effectifs actuels de 12.500 hommes (dont 808 militaires allemands et la septantaine de Belges). Mais l'Otan et l'Afghanistan ont convenu en mai du principe du maintien d'une présence civilo-militaire - certaines sources évoquent un maximum de 2.000 personnes - au-delà de cette date.

En savoir plus sur:

Nos partenaires