La Belgique doit accélérer la relocalisation des réfugiés, plaide Amnesty International

25/05/16 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Belga

(Belga) La Belgique doit rapidement appliquer le plan de relocalisation européen, qui prévoit l'accueil de demandeurs d'asile séjournant en Grèce et en Italie, insiste Amnesty International mercredi dans un communiqué. L'Etat belge n'a accueilli que 49 réfugiés sur les 3.783 prévus dans le plan et doit donc passer à la vitesse supérieure, ajoute l'organisation.

La Belgique doit accélérer la relocalisation des réfugiés, plaide Amnesty International

La Belgique doit accélérer la relocalisation des réfugiés, plaide Amnesty International © BELGA

Les Etats membres de l'Union européenne ont convenu en septembre dernier de se répartir 160.000 réfugiés pour décharger les pays de première ligne. Depuis, la Belgique a accueilli 29 personnes séjournant en Italie et les 20 premiers demandeurs d'asile se trouvant en Grèce devraient arriver ce mercredi. "Il est temps que la Belgique rattrape le retard qu'elle a accumulé", indique Eva Berghmans d'Amnesty International. "D'autres pays se sont montrés proactifs depuis le début et sont parvenus à relocaliser davantage de personnes depuis la Grèce." D'après l'organisation humanitaire, l'Etat belge fait partie des mauvais élèves européens et doit désormais accélérer le processus pour accueillir ces réfugiés qui vivent dans des conditions difficiles, particulièrement en Grèce depuis la fermeture de la route des Balkans. "Nous ne devons pas oublier qu'il s'agit là d'une urgence humanitaire", ajoute Eva Berghmans. "Les centres pour demandeurs d'asile grecs sont surpeuplés, l'accès aux soins médicaux est quasiment nul, les conditions d'hygiène et les infrastructures sont déplorables." (Belga)

Nos partenaires