La Belgique chute dans le classement de l'égalité des genres établi par le WEF

26/10/16 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Belga

La Belgique perd 5 places dans le Global Gender Gap Index et se classe désormais 24e sur les 144 pays pris en considération. L'année dernière, notre pays se situait à la 19e place. Pour établir ce classement, le Forum économique mondial se base sur l'écart entre les hommes et les femmes en matière notamment de participation économique, d'influence politique, de santé et d'éducation.

La Belgique chute dans le classement de l'égalité des genres établi par le WEF

© iStockphoto

Sans surprise, ce sont les pays scandinaves qui occupent le haut de ce classement mondial publié mercredi, avec sur le podium l'Islande, la Finlande et la Norvège. D'autres pays, moins attendus, tirent également leur épingle du jeu en matière d'égalité des genres et font mieux que la Belgique: c'est le cas notamment du Rwanda (5e), des Philippines (7e) et du Nicaragua (10e). Chez nos voisins, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et le Royaume-Uni se situent tous dans le top 20 et font également mieux que la Belgique. Seul le Luxembourg est à la traine en se positionnant à la 34e place. En toute fin de classement, on retrouve la Syrie, le Pakistan et le Yémen.

La Belgique se distingue toutefois en ce qui concerne le niveau d'instruction chez les femmes en partageant la première marche du podium avec 24 autres pays. La Belgique a par contre encore des progrès à faire en matière de santé et d'espérance de vie, pour lesquels notre pays se classe à la 64e place. Autres lanternes rouges des disparités entre les hommes et les femmes en Belgique: l'influence politique (35e) ainsi que la participation économique et l'égalité des salaires (37e).

Au niveau mondial, 68 pays ont vu leur score en matière d'égalité des genres s'améliorer l'année dernière, contre 74 pays dont le score a reculé. Ce résultat est plutôt ambigu, estime le WEF. L'écart entre les hommes et les femmes s'élève, à l'échelle mondiale, en moyenne à 31,7%. L'écart le plus faible est constaté dans les soins de santé et l'enseignement. En matière de participation économique, la disparition entre les sexes a augmenté cette année. Celle-ci reste l'écart le plus problématique même s'il y a eu, ces dernières années, une petite avancée de manière continue.

Nos partenaires