La Belgique, cette terre hostile aux touristes

06/01/14 à 09:28 - Mise à jour à 09:28

Source: Le Vif

Si l'on en croit les conseils de voyage émis par des pays comme les États-Unis, la Grande-Bretagne, le Japon ou le Canada, la Belgique est une destination dangereuse qu'il vaudrait mieux éviter.

La Belgique, cette terre hostile aux touristes

© Thinkstock

De nombreux gouvernements ne sont guère enthousiastes sur la Belgique. Selon les conseils de voyage émis par de nombreux pays et repris par Het Laatste Nieuws, la Belgique serait même une destination dangereuse pour les touristes.

Le journal a épluché les nombreux conseils que les différents ministères des Affaires étrangères de plusieurs pays ont émis sur notre plat pays. Les États-Unis ont ainsi établi une liste de 50 points qui seraient potentiellement dangereux en Belgique. L'administration de Barak Obama met notamment en garde contre les voleurs qui se cachent à chaque coin de rue, les trous dans la route ou encore les fous du volant qui rodent dans le trafic. Florilèges des différentes mises en garde émises par certains pays.

États-Unis -Il ne faut jamais placer ses bagages dans les compartiments qui se situent au-dessus de vos têtes dans les trains sous peine de se les voir volés.

- dans un restaurant, il est conseillé de ne jamais s'assoir à côté de la porte, car des voleurs pourraient se saisir de vos affaires et s'enfuir.

Japon - Les Belges ne sont pas courtois lorsqu'ils conduisent. Ils roulent vite et de manière agressive.

- Ne buvez pas l'eau du robinet.

Royaume-Uni

- il y a une menace généralisée de terrorisme en Belgique. Faites attention dans les lieux publics qui attirent les foules.
- Ne voyagez pas en Belgique habillé d'une burka.
Suisse
- Il existe en Belgique de nombreux animaux sauvages qui sont susceptibles de provoquer un accident la nuit.
Canada
- La Belgique est régulièrement inondée , surtout le long de la côte.

Nouvelle-Zélande

Il y a souvent des "manifestions agressives" en Belgique.

Contacté par le journal, le ministère des Affaires étrangères semblait quelque peu surpris. "Nous allons contacter les différentes ambassades de ces pays afin d'éclaircir certains malentendus qui pourraient exister autour de notre pays."

EE

Nos partenaires