La Belgique alloue 13,5 millions d'euros pour l'Irak et les réfugiés syriens

12/08/16 à 19:51 - Mise à jour à 19:51

Source: Belga

La Belgique a décidé d'allouer 13,5 millions d'euros d'aide humanitaire pour fournir un soutien vital à des groupes vulnérables en Irak, de même qu'aux personnes déplacées et aux réfugiés syriens, ont annoncé vendredi les ministres de la Coopération au développement et des Affaires étrangères, Alexander De Croo et Didier Reynders.

La Belgique alloue 13,5 millions d'euros pour l'Irak et les réfugiés syriens

© BELGA

Ce montant sera ventilé entre plusieurs agences onusiennes, dont le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), qui recevra deux millions d'euros, l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) (deux millions), la coordinatrice humanitaire des Nations unies en Irak, Lise Grande (six millions sur deux ans pour "financer les besoins les plus pressants), et le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), ont-ils précisé dans un communiqué conjoint.

Le montant alloué au HCR doit servir à l'amélioration de l'accueil des réfugiés syriens dans divers camps du Kurdistan irakien (notamment les camps de Kawergosk, Qushtapa, Basirma et Darashakran dans la province d'Erbil, au Kurdistan irakien, et le camp Arbat dans la province de Sulaymaniyah). Une partie des fonds sera destinée à préparer les camps pour l'hiver. Une autre partie servira à améliorer les prestations en matière d'hébergement, de scolarité, de santé, d'eau et d'équipements sanitaires.

Les deux millions d'euros destinés à la FAO contribueront à un programme biennal visant à stimuler les revenus provenant de l'activité agricole.

Le million d'euros alloué à l'OCHA doit aider à améliorer la coordination de toute l'aide humanitaire en Irak.

La Belgique veut également apporter une contribution à la stabilisation et à la reconstruction des territoires préalablement aux mains du groupe djihadiste Etat islamique (EI, ou Daech selon son acronyme arabe) et reconquis depuis, ont ajouté MM. De Croo et Reynders.

Pour faciliter le retour des déplacés et des réfugiés, deux millions d'euros seront versés au fonds du "Funding Facility for Immediate Stabilization" (FFIS) du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD). Les travaux prioritaires de restauration de l'infrastructure de base et le soutien aux projets locaux d'emploi sont une priorité, indiquent les deux vice-Premiers ministres.

Selon eux, la Belgique soutient également des projets de déminage à hauteur de 500.000 euros.

Ils rappellent enfin que la Belgique est aussi engagée sur différents fronts pour soutenir les populations irakienne et syrienne. Elle est ainsi militairement active au sein de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis contre Daech en engageant, depuis la Jordanie, six chasseurs-bombardiers F-16 dans la campagne aérienne contre l'EI.

La Belgique soutient tous les efforts politiques visant à résoudre les conflits dans la région.

Nos partenaires