La Belgique accueille 244 chrétiens d'Alep

08/07/15 à 15:03 - Mise à jour à 15:02

Source: Belga

Un total de 244 chrétiens sont arrivés en Belgique ces derniers mois en provenance de la ville syrienne d'Alep.

La Belgique accueille 244 chrétiens d'Alep

© Belga

L'opération, initiée par un groupe de 25 personnes et soutenue par le gouvernement fédéral, a commencé en mai dernier et s'est terminée le 4 juillet, ont indiqué mercredi les porte-parole du groupe, l'ancien diplomate Mark Geleyn et le professeur de la KUL Peter Adriaenssens lors d'une conférence de presse, en présence du ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken.

"Nous sommes un groupe de Belges, de toute obédience et issus de toutes les communautés du pays. Nous avons réussi à accueillir en Belgique 244 chrétiens d'Alep, leur communauté étant soumise à la terreur de groupes comme Al-Nosra et l'Etat islamique (EI) en raison de leurs convictions religieuses", a raconté M. Geleyn.

"Nous avons contacté le cabinet de M. Francken, afin qu'il nous aide dans notre démarche. Il y a répondu positivement. Son cabinet a coordonné l'opération en collaboration avec le cabinet de M. Reynders et les Affaires étrangères."

Ces Syriens, essentiellement des familles et des personnes vulnérables sélectionnées par le groupe d'action, ont dans un premier temps quitté leur ville pour rejoindre le Liban, où ils ont été pris en charge par les services de l'ambassade de Belgique à Beyrouth. De là, ils ont rejoint la Belgique.

"L'appel de ce groupe m'a fait réfléchir", a confié le secrétaire d'Etat Theo Francken. "J'y ai donc répondu favorablement. La politique du gouvernement en la matière se fonde sur deux axes", a-t-il rappelé. "Nous sommes humains avec les plus vulnérables et fermes avec ceux qui abusent de notre hospitalité. Ici, nous démontrons que nous passons aussi à l'acte sur l'aspect humain de notre politique."

Après avoir été accueillis par des membres du groupe d'action, les 244 Syriens ont été pris en charge par les services d'accueil de demandeurs d'asile. "Ils suivront la procédure classique et sont appelés à suivre le parcours d'intégration propre à la région où ils sont hébergés", a ajouté M. Francken.

"Pour des raisons de sécurité, l'opération s'est déroulée dans la plus grande discrétion", a ajouté Didier Reynders. "Ici, nous avons répondu à la demande d'une minorité. A l'avenir, nous sommes tout à fait disposés à regarder d'autres demandes comme celle-ci, quelle que soit l'origine ou la conviction du demandeur", a ajouté le ministre des Affaires étrangères rappelant que le Belgique accueille actuellement 5.500 réfugiés syriens.

Avant le début du conflit en Syrie, la ville d'Alep comptait quelque 160.000 chrétiens. Ils ne sont plus que 50.000 à l'heure actuelle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires