La Belgique a remis son programme de stabilité 2016-2019 à la Commission européenne

29/04/16 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Belga

(Belga) La Belgique a remis vendredi, avant la date limite du 30 avril, son programme de stabilité 2016-2019 à la Commission européenne. Transmis à l'issue d'une concertation avec les entités fédérées au sein du comité ad hoc, celui-ci prévoit un équilibre budgétaire structurel pour l'ensemble des pouvoirs publics en 2018, en ligne avec le programme de stabilité introduit l'année passée.

La Belgique a remis son programme de stabilité 2016-2019 à la Commission européenne

La Belgique a remis son programme de stabilité 2016-2019 à la Commission européenne © BELGA

Pour l'ensemble de la Belgique, le solde structurel devrait s'améliorer de 0,61% du PIB en 2016, 0,90% en 2017 et 0,80% en 2018 afin d'atteindre l'équilibre structurel, soit le nouveau niveau de l'objectif budgétaire à moyen terme (MTO). "La Belgique respecte ses engagements européens et ses objectifs budgétaires", s'est félicité vendredi le Premier ministre Charles Michel, jugeant essentiel de pouvoir "trouver le bon équilibre entre les mesures de relance économique et l'assainissement budgétaire". La ministre fédérale du Budget Sophie Wilmès a confirmé, dans la foulée du dernier contrôle, que la trajectoire budgétaire rencontrait tant la volonté du gouvernement fédéral d'atteindre l'équilibre structurel en 2018 que les exigences européennes en matière d'amélioration du solde structurel. Le gouvernement fédéral entend poursuivre sa politique de réformes structurelles. La réforme du marché du travail s'ajoutera à l'automne à celles en cours dans la sécurité sociale et la réduction des charges sociales et fiscales (tax shift). Concernant l'impact des conséquences de la crise de l'asile et des problèmes de sécurité sur le budget, le gouvernement fédéral demande que les coûts soient analysés "au regard de la clause de flexibilité" du pacte de stabilité et de croissance. (Belga)

Nos partenaires