La Belgique a rapatrié 144 "illégaux délinquants" en 2016

30/09/16 à 09:54 - Mise à jour à 09:53

Source: Belga

La Belgique a déjà organisé ou participé avec d'autres pays à 27 vols Frontex qui ont permis d'éloigner 144 "illégaux délinquants" du territoire en 2016, indiquent vendredi La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws. "Nous en sommes à trois vols par mois", se félicite le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-VA).

La Belgique a rapatrié 144 "illégaux délinquants" en 2016

© Belga

Les vols sécurisés, même s'ils tombent sous la coupe des "éloignements", bénéficient d'un régime spécial. Dans le cas d'un retour forcé, les autorités belges paient un ticket d'avion au demandeur d'asile débouté. Celui-ci est raccompagné dans son pays d'origine par des policiers fédéraux à bord d'un vol commercial.

Les vols Frontex sont, eux, des retours groupés. Les demandeurs d'asile déboutés, en provenance de plusieurs pays européens, sont installés sur un même vol, placé sous haute sécurité et organisé par Frontex. Ils sont ramenés vers leur pays d'origine, hors frontières Schengen.

Sur les 25 vols Frontex en Europe en 2015, la Belgique en avait organisé 15 et avait participé à 10 autres, planifiés par un autre État membre de l'UE. À leur bord, 154 étrangers en séjour irrégulier avaient quitté le sol belge, soit plus qu'en 2014, quand 101 sans-papiers ont été expulsés à bord de 9 vols charters, dont 3 au départ de la Belgique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires