L'½uvre de la semaine: Planète miroir

13/10/13 à 15:30 - Mise à jour à 15:30

Source: Le Vif

Un vrai événement: une expo réunit une dizaine de pièces d'Olafur Eliason à la galerie Marie Christine Gennart Contemporary Art.

L'½uvre de la semaine: Planète miroir

© Olafur Eliason

En 2012, le Danois Olafur Eliason (1967), invité par la Tate Modern de Londres à investir l'immense espace du rez-de-chaussée, avait conçu un tout aussi impressionnant soleil artificiel. Utilisant la haute technologie ou parfois usant du jet de vapeur d'une simple chaufferie (aussitôt interprété comme un geyser..), l'artiste propose des environnements éveilleurs de sensations très physiques. Que ce soit via la couleur, l'eau, les sculptures en grilles ou diverses machines improbables, il invite le regard. Puis l'envie d'en parler, d'échanger ses impressions. Bref, il renoue le lien social. Travaillant dans un studio berlinois entouré de 80 personnes, il collabore souvent avec des architectes (dont le célèbre Peter Zumthor) ou des paysagistes. S'il a depuis longtemps conquis le monde (américain surtout), il n'a jamais exposé en Belgique. La présentation d'une dizaine de pièces (dont deux monumentales) chez Marie-Christine Gennart mérite donc toute l'attention. Une suite de photographies (The Hut series, 2012) lève un coin du voile sur l'oeuvre sculptée. On y voit des maisons de bois, parfois de pierre, vues depuis différents angles. Les unes sont recouvertes de végétations, les autres brillent de teintes vives. Ce sont des refuges pour randonneurs solitaires ou en famille, des îlots construits perdus au milieu du vaste paysage islandais dans lequel Elioason aime à se retrouver et où il se ressource. Des constructions sans prétention dans lesquelles les hommes et les femmes se retrouvent et échangent leurs impressions en livrant des parts intimes d'eux-mêmes. Cette expérience peut se renouveler devant chaque pièce sculptée. Comme face à la "Forever Lamp (2011) par exemple. Est-ce une machine, une image de planète, un rêve, une menace ? Quel rôle joue ici l'éblouissement provoqué par la structure en néon ? Et les miroirs concaves qui démultiplient la sphère centrale ? Olafur Eloason vous rend la parole. La prendrez-vous ? La partagerez-vous ?

Guy Gilsoul

Bruxelles. Marie Christine Gennart Contemporary Art. 2 rue Vilain XIII (1050). Jusqu'au 16 novembre. Sur rendez-vous au 02-3723404 ou par mail mc@mcgennart.be

Nos partenaires