L'Unicef craint un "nouveau pic" dans le recrutement d'enfants soldats au Soudan du Sud

19/08/16 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Belga

(Belga) L'Unicef, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, a annoncé vendredi craindre un "nouveau pic" dans le recrutement d'enfants soldats au Soudan du Sud à la suite d'une récente flambée de violence ayant mis en péril un fragile accord de paix.

L'Unicef craint un "nouveau pic" dans le recrutement d'enfants soldats au Soudan du Sud

L'Unicef craint un "nouveau pic" dans le recrutement d'enfants soldats au Soudan du Sud © BELGA

"Les différents groupes recrutent, il y a une mobilisation dans certaines zones reculées (...), car les gens craignent une escalade de la violence", a déclaré à l'AFP Justin Forsyth, directeur exécutif adjoint de l'Unicef. "Ils profitent de cette situation pour recruter de très jeunes gens". "L'Unicef craint la possible imminence d'un nouveau pic dans le recrutement d'enfants soldats", a-t-il soutenu. L'Unicef a rappelé avoir dénombré le recrutement de 16.000 enfants soldats au cours de la guerre civile, débutée en décembre 2013 en raison de dissensions politico-ethniques alimentées par la rivalité entre le chef de la rébellion Riek Machar et l'actuel chef de l'Etat Salva Kiir. Quelque 650 enfants ont été recrutés depuis le début de l'année, selon l'Unicef. "L'Unicef appelle à l'arrêt immédiat du recrutement d'enfants et la libération sans conditions de ceux qui l'ont été par des groupes armés", a lancé l'Unicef dans un communiqué. "Des enfants continuent d'être recrutés et utilisés par des groupes armés malgré les engagements politiques en vue de mettre un terme à cette pratique", a regretté la même source, précisant en outre que 13.000 enfants sud-soudanais sont portés disparus et que 250.000 d'entre eux souffrent d'une "grave" malnutrition. Le Fonds de l'ONU pour l'enfance a par ailleurs appelé à l'arrêt de "l'utilisation systématique du viol, de l'exploitation sexuelle et de l'enlèvement comme arme de guerre". (Belga)

Nos partenaires