L'Ukraine accuse le FSB d'avoir organisé l'assassinat d'un ex-député russe

09/10/17 à 15:08 - Mise à jour à 15:10

Source: Belga

(Belga) Le parquet général d'Ukraine a mis en cause lundi les services de sécurité russes (FSB) dans l'assassinat de l'ex-député russe critique du Kremlin Denis Voronenkov, tué en mars à Kiev.

"La direction du FSB en complicité avec des chefs criminels russes a préparé l'assassinat", a déclaré le procureur général Iouri Loutsenko lors d'une conférence de presse. Selon lui, le FSB aurait manipulé à cette fin une autorité du crime en Sibérie, Vladimir Tiourine, l'ancien compagnon de l'épouse du défunt Maria Maksakova, qui aurait à son tour commandité ce meurtre. En assassinant M. Voronenkov, les autorités russes cherchaient à "éliminer un témoin qui donnait des informations précieuses (...) sur l'implication de la Russie dans (...) des crimes militaires contre l'Ukraine", a affirmé le procureur général. Ancien député communiste qui avait voté avec la quasi-totalité de la Douma russe l'annexion de la Crimée en 2014, Denis Voronenkov avait été assassiné par balles le 23 mars à la sortie d'un hôtel de luxe dans le centre de Kiev. Le président ukrainien Petro Porochenko avait alors immédiatement dénoncé "un acte de terrorisme d'Etat de la part de la Russie", accusation "absurde" pour le Kremlin. Le tueur présumé, qui avait sur lui un passeport ukrainien, a succombé à ses blessures à l'hôpital quelques heures après l'échange de tirs avec le garde du corps de M. Voronenkov. Plusieurs mois avant sa mort, M. Voronenkov était devenu très critique à l'égard du Kremlin, et avait témoigné en Ukraine contre l'ancien président prorusse Viktor Ianoukovitch. Il avait aussi pris la nationalité ukrainienne et était recherché par la justice russe pour "escroquerie". Selon le procureur général, M. Tiourine, "contrôlé par le FSB", voulait "se venger de son ancienne compagne Maksakova", qui s'était séparée de lui "il y environ huit ans" et s'était réfugiée en Ukraine avec M. Voronenkov en octobre 2016. Mme Maksakova, ancienne députée du parti présidentiel Russie unie et chanteuse d'opéra, vit toujours à Kiev. (Belga)

Nos partenaires