L'UE veut contrôler ses frontières

11/12/15 à 07:03 - Mise à jour à 07:03

Source: Belga

(Belga) La Commission européenne proposera la semaine prochaine un plan qui transférera une part de souveraineté des Etats vers l'UE. Même s'il y est opposé, un Etat membre pourrait dans l'avenir se voir imposer l'intervention du futur corps européen de gardes-frontières, rapporte vendredi le quotidien Le Soir, qui a pu consulter les grandes lignes de la proposition de réforme du contrôle aux frontières extérieures.

L'UE veut contrôler ses frontières

L'UE veut contrôler ses frontières © BELGA

Selon ce projet, l'agence Frontex sera transformée en une véritable Agence européenne des frontières, dotée d'un pouvoir d'autorité publique. Un corps de réserve européen de 1.000 à 2.000 hommes sera constitué dans les Etats membres, et mobilisable en deux à trois jours. C'est la Commission européenne qui proposera, en cas de déficience grave d'un Etat en matière de contrôle à une frontière extérieure de la zone Schengen, l'activation du "corps européen". Ce dispositif risque de susciter l'opposition, voire la fureur, d'Etats membres qui n'imaginent pas abandonner une part de souveraineté sur leur territoire national, souligne Le Soir. (Belga)

Nos partenaires