L'UE paie encore toujours l'ex-commissaire européen De Gucht

03/11/16 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Knack

À en croire une enquête réalisée par le quotidien allemand Die Zeit, seize anciens commissaires européens perçoivent toujours une belle prime, alors qu'ils ne sont plus commissaires depuis 2 ans et qu'ils ont déjà un autre travail. Karel De Gucht est l'un d'entre eux.

L'UE paie encore toujours l'ex-commissaire européen De Gucht

- © *

La "prime" est destinée à éviter les conflits d'intérêts si les politiques entrent dans le secteur privé après la fin de leur mandat de commissaire. Aujourd'hui, les commissaires en question ne travaillent plus depuis deux ans pour l'Union européenne, et exercent un autre emploi bien payé, mais ils perçoivent toujours une prime d'au moins 8 333 euros par mois. Le montant exact de cette "indemnité de transition" dépend du nombre d'années de service et du salaire de base dont les politiques bénéficiaient en tant que commissaire.

Selon le journal Het Nieuwsblad, Karel De Gucht percevait un salaire brut mensuel de 20 832 euros pour sa fonction de Commissaire européen au Commerce. Lors de ses adieux en 2014, il a reçu, tout comme ses collègues, ce salaire mensuel comme prime de départ. À cela s'ajoutait cette indemnité de transition qui s'élève entre 40 et 65% du salaire de base d'un commissaire. Pour De Gucht, cela signifie que le montant oscille entre 299.988 et 487.481 euros.

Aujourd'hui, De Gucht est membre du conseil d'administration du groupe sidérurgique ArcelorMittal et l'entreprise de télécom Proximus. L'année dernière, les administrateurs d'Arcelor Mittal ont perçu au moins 144 000 euros. Chez Proximus, l'ancien ministre gagne 25 000 euros par an, plus 5 000 euros par réunion à laquelle il assiste.

De Gucht n'est pas le seul. Die Zeit constate que presque tous les commissaires européens partis en 2014 occupent une nouvelle fonction grassement payée en politique ou dans le secteur privé. L'ancien commissaire européen à l'agriculture et au développement rural Dacian Ciolos par exemple est aujourd'hui Premier ministre de Roumanie. Quant à la Danoise Connie Hedegaard (ex-commissaire européenne à l'action pour le climat), elle siège dans le conseil d'administration de l'entreprise énergétique Danfoss.

Les anciens commissaires européens concernés :

Joaquín Almunia Amann, Espagne

László Andor, Hongrie

Tonio Borg, Malte

Dacian Ciolos, Roumanie

Maria Damanaki, Grèce

Karel De Gucht, Belgique

Jacek Dominik, Pologne

Stefan Füle, Tchéquie

Connie Hedegaard, Danemark

Siim Kallas, Estonie

Janusz Lewandowski, Pologne

Ferdinando Nelli Feroci, Italie

Andris Piebalgs, Lettonie

Janez Potocnik, Slovénie

Algirdas Semeta, Lithuanie

Androulla Vassiliou, Chypre

Les indemnités de transition sont reprises dans la réglementation de la Commission européenne depuis 1967. Initialement, elles étaient versées pendant trois ans, mais depuis cette année, la durée maximale a été réduite à deux ans. (JVL)

Nos partenaires