L'UE demande au Japon de revoir sa politique relative à la peine de mort

18/12/15 à 15:05 - Mise à jour à 15:05

Source: Belga

(Belga) L'Union européenne a réitéré vendredi son appel au Japon à revoir sa politique relative à la peine de mort, en réaction à la pendaison de deux condamnés à mort japonais plus tôt dans la journée.

L'UE demande au Japon de revoir sa politique relative à la peine de mort

L'UE demande au Japon de revoir sa politique relative à la peine de mort © BELGA

"L'UE a de manière répétée demandé aux autorités japonaises d'adopter un moratoire sur les exécutions, rappelant la période de 20 mois - jusque mars 2012 - durant laquelle aucune exécution dans le pays n'a eu lieu", a réagi vendredi la porte-parole de la Haute représentante aux Affaires étrangères de l'UE, Federica Mogherini. Ces deux nouvelles exécutions s'ajoutent à 19 autres qui ont eu lieu depuis cette date, année du retour au pouvoir fin 2012 du Premier ministre de droite Shinzo Abe. "L'UE a une position ferme contre la peine de mort et est opposée à la peine capitale en toutes circonstances. La peine de mort est cruelle et inhumaine, et ne dissuade en aucun cas la criminalité", a poursuivi la porte-parole. "L'UE se joint à tous ceux qui, au Japon et ailleurs, demande une révision de la politique actuelle du Japon". Le ministre de la Justice japonais, Mitsuhide Iwaki, a ordonné l'exécution de Sumitoshi Tsuda, 63 ans, condamné pour le meurtre de trois personnes, et de Kazuyuki Wakabayashi, 38 ans, pour le meurtre de deux personnes de sa famille, dont sa mère. (Belga)

Nos partenaires