L'OWD mis en cause dans le traitement des gravats de la gare de Mons

07/03/16 à 07:19 - Mise à jour à 07:19

Source: Belga

(Belga) L'Office wallon des déchets (OWD) a couvert un dépôt illégal de gravats issus des travaux menés à la gare de Mons, révèle L'Avenir lundi. Découverts en 2013 par l'Unité de la répression de la pollution, les déchets déposés sans permis à Jemappes par la société Wanty resteront sur place encore deux ans avant d'être valorisés comme des terres naturelles, malgré des avis contraires de l'administration.

Le dépôt, situé sur le chantier de l'autoroute E19 à Jemappes, doit être évacué en 2015 pour la poursuite des travaux. Les déchets devaient normalement passer par un centre de traitement, la directrice de l'URP estimant que les terres issues du criblage proposé par Wanty ne répondaient pas aux conditions de valorisation des terres naturelles. Selon L'Avenir, un haut fonctionnaire wallon débloque alors le dossier dans le sens voulu par l'entreprise. Celle-ci se défend en estimant que c'est au ministre compétent Carlo Di Antonio de remettre de l'ordre au sein de l'OWD. (Belga)

Nos partenaires