L'ouragan Nicole commence à s'éloigner des Bermudes, pas de mort ni de blessé grave

14/10/16 à 07:04 - Mise à jour à 07:06

Source: Belga

(Belga) L'ouragan Nicole, qui s'affaiblit, commençait à s'éloigner du petit archipel britannique des Bermudes jeudi soir sans avoir fait de mort ni de blessé grave, même si de forts coups de vents sont toujours possibles.

L'ouragan Nicole commence à s'éloigner des Bermudes, pas de mort ni de blessé grave

L'ouragan Nicole commence à s'éloigner des Bermudes, pas de mort ni de blessé grave © BELGA

"Un affaiblissement est prévu dans les deux prochains jours, mais Nicole devrait conserver la force d'un ouragan même s'il pourrait se transformer en cyclone post-tropical (tempête tropicale) samedi", a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC), basé à Miami (sud-est des Etats-Unis). Nicole se déplaçait vers le nord-est à la vitesse de 33 kilomètres à l'heure, avec des vents atteignant un maximum de 177 kilomètres à l'heure. Le NHC avait qualifié l'ouragan d'"extrêmement dangereux", le classant en catégorie 3 de l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5. "Ce fut une longue journée", a déclaré le Premier ministre des Bermudes, Michael Dunkley, aux médias locaux. Selon M. Dunkley, le pire de la tempête est passé, sans faire de mort ni de blessé grave. Il a demandé à ses concitoyens de rester chez eux afin de ne pas encombrer les routes et faciliter les efforts de nettoyage. La société d'électricité des Bermudes, Belco, a indiqué que plus de 11.000 personnes étaient à nouveau approvisionnées en électricité jeudi soir, même si quelque 16.000 autres restaient dans le noir. Les autorités avaient décidé mercredi de fermer les écoles et les administrations gouvernementales. Les bâtiments avaient été barricadés et de nombreux vols avaient été annulés. Les pluies torrentielles et les vents violents avaient commencé à frapper l'archipel tôt jeudi matin. Selon le NHC, le niveau de l'eau devrait rapidement baisser mais une forte houle devrait envelopper les Bermudes avant de se déplacer vers le nord, vers la côte est des Etats-Unis, créant "de dangereuses conditions pour surfer et des courants d'arrachement". La semaine dernière, l'ouragan Matthew avait provoqué d'énormes dégâts en Haïti et dans d'autres pays des Caraïbes avant de se déplacer vers la côte sud-est des Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires