L'Otan réfléchit à l'avenir de sa mission "Resolute Support" en Afghanistan

20/05/16 à 12:58 - Mise à jour à 12:58

Source: Belga

(Belga) L'Otan a commencé à réfléchir à la forme à donner sa mission de formation des forces de sécurité afghanes à partir de 2017, alors que se profile la perspective d'une relance des négociations de paix entre le gouvernement de Kaboul et les talibans afghans.

L'Otan réfléchit à l'avenir de sa mission "Resolute Support" en Afghanistan

L'Otan réfléchit à l'avenir de sa mission "Resolute Support" en Afghanistan © BELGA

"Nous discuterons de la manière de maintenir 'Resolute Support' (le nom donné par l'Otan à sa mission d'entraînement, de conseil et d'assistance aux forces de sécurité afghanes et aux institutions de sécurité)", a affirmé vendredi le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, en ouvrant une réunion à Bruxelles des ministres des Affaires étrangères des 28 pays alliés et de de leurs partenaires engagés à leurs côtés en Afghanistan. Cette cinquantaine de pays avaient déjà décidé en décembre dernier de maintenir en 2016 au même niveau qu'actuellement - soit quelque 12.000 hommes, dont une soixantaine de Belges - les effectifs de "Resolute Support", révisant leurs projets de réduction d'effectifs. L'Otan, présente en Afghanistan depuis 2003, au départ avec une mission de combat dans le cadre de la force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf), se limite depuis début 2015 à la formation des forces de sécurité afghanes. L'Alliance avait prévu de transformer "Resolute Support" après la fin 2016 en une "présence civilo-militaire", d'une taille limitée. Mais les attaques répétées menées par l'insurrection talibane ont contraint les Etats-Unis d'abord puis l'ensemble des alliés à changer leur fusil d'épaule et à retarder cette transformation. (Belga)

Nos partenaires