L'organisme britannique de contrôle des associations humanitaires ouvre une enquête sur Oxfam

13/02/18 à 09:07 - Mise à jour à 10:41

Source: Belga

(Belga) La Charity Commission, l'organisme britannique de contrôle des associations humanitaires, va ouvrir une enquête sur la façon dont Oxfam a géré les accusations de recours à des prostituées à Haïti, indique la presse britannique mardi.

Selon le quotidien The Times, des employés d'Oxfam ont engagé de jeunes prostituées en 2011 à Haïti au cours d'une mission consécutive au séisme qui avait ravagé le pays en 2010 et fait près de 300.000 morts. Des rumeurs sur des agissements semblables au Tchad en 2006 ont surgi peu après. Penny Lawrence, la directrice adjointe d'Oxfam Grande-Bretagne, a remis sa démission à la suite de ces allégations. La Charity Commission ouvre désormais une enquête, estimant que l'ONG n'a peut-être pas fourni tous les détails "de façon honnête et complète" sur cette affaire en 2011. Entretemps, une ancienne collaboratrice d'Oxfam, Helen Evans, a fourni de nouveaux éléments dans un entretien accordé à Channel 4. Mme Evans, qui a officié de 2012 à 2015 en tant que directrice sécurité pour l'ONG, a déclaré avoir reçu plusieurs plaintes pour abus. L'un des collaborateurs d'Oxfam a même été accusé d'avoir forcé une femme à des "relations sexuelles en échange de secours", a précisé Helen Evans. (Belga)

Nos partenaires