L'opération communautaire de la N-VA est un moyen de sortir Hendrik Vuye

14/01/16 à 10:45 - Mise à jour à 10:48

Source: Knack

La N-VA a compris les flamingants, mais ils n'ont pas été priés de participer au projet. C'est ce qu'écrit Jean-Pierre Rondas dans une opinion parue sur le site flamingant Doorbraak.be en réaction à l'annonce que la N-VA souhaite rallumer la flamme communautaire. La rédaction de Doorbraak se montre également très critique à l'égard du projet de Bart De Wever.

L'opération communautaire de la N-VA est un moyen de sortir Hendrik Vuye

Hendrik Vuye © BELGA

La N-VA a demandé à Hendrik Vuye et Veerle Wouters, respectivement président et vice-président de fraction dans la Chambre, de "ré-opérationnaliser l'institutionnel".

Pieter Bauwensen et Karle Drabbe, rédacteur en chef et collaborateur du site Doorbraak.be, se disent "méfiants". "C'est étrange que ce soit maintenant que la N-VA veuille prendre ses militants flamands au sérieux : elle a qualifié le Mouvement flamand de 'superflu', le Centre de coordination des organisations flamandes est surnommé la 'maison mortuaire', Bart Maddens fait l'objet de mépris, Jean-Pierre Rondas est traité de 'philosophe de salon' etc. "

Jean-Pierre Rondas, le président de Doorbraak fait également part de ses objections. Rondas est un des derniers membres éminents du Mouvement flamand qui n'a pas rejoint la N-VA. Très critique sur le cap pris par la N-VA depuis qu'elle a rejoint le gouvernement Michel, il n'a pas apprécié que le parti ait mis le communautaire "au frigo". "Un parti n'a pas à mettre sa raison d'être de côté" estime-t-il.

"La N-VA semble avoir eu un sursaut" écrit Rondas. "En réagissant, le président (Bart De Wever, NDLR) reconnaît qu'un 'mouvement' possède une autre raison d'être qu'un parti politique dont le but est d'aspirer au pouvoir, et une fois au pouvoir, de mener une politique. Il a compris les flamingants."

"Cela n'aboutira à rien"

Pourtant, Rondas ne se montre guère impressionné. "Je ne lis pas qu'on engagera des membres du Mouvement flamand dans cette commission. " D'après lui, le Mouvement flamand n'est pas convié parce qu'il est trop radical, mais parce que le projet réalisé en dehors du service d'étude cherche un consensus de société. Il n'aboutira à rien."

"Une sortie élégante pour Hendrik Vuye"

Rondas évoque également la cuisine interne du parti. "Il sera difficile de se défaire de l'impression que l'attention renouvelée à l'égard du communautaire n'a pas été utilisée pour résoudre le problème de personnel", écrit-il, en parlant Hendrik Vuye : "On a prévu une sortie élégante pour un constitutionnaliste récalcitrant et intelligent qui était un peu trop au-dessus du niveau des députés de base."

SD

Nos partenaires