L'Open Vld veut réduire les dépenses publiques de 15 milliards d'euros en 5 ans

17/03/14 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

L'Open Vld a détaillé lundi la manière dont il entend procéder pour réduire d'ici 2019 de quinze milliards d'euros les dépenses publiques, un des principaux points de son programme en vue des élections générales du 25 mai prochain.

L'Open Vld veut réduire les dépenses publiques de 15 milliards d'euros en 5 ans

© Belga

Les dépenses des autorités publiques doivent croître moins rapidement que par le passé, davantage de personnes devront être mises au travail et les travailleurs devront rester plus longtemps au travail, estiment les libéraux flamands.

Ils plaident en outre pour la limitation des impôts pour les particuliers à deux tranches - 25 et 45% d'ici 2021 - et pour la perte des allocations de chômage pour ceux qui n'auraient pas trouvé d'emploi après trois ans d'accompagnement "intense".

La présidente de l'Open Vld a chiffré le "plan 5-5-5", élaboré par la direction du parti en vue des scrutins du 25 mai. Celui-ci prône une réduction de 5% des dépenses publiques qui permettrait une baisse de charges de 5 milliards d'euros pour les employeurs et d'autant pour les travailleurs et les retraités "pour donner de l'oxygène à l'économie".

Selon Mme Rutten, cd plan doit permettre la création de 294.000 emplois, soit 100.000 de plus que ce que prévoit le bureau du plan.

Les chômeurs devraient être suivis "plus strictement". Après un an de chômage, les demandeurs d'emplois seraient obligés de suivre une formation et de prester deux demi-jours par semaine au profit d'un service communautaire. Les allocations s'éteindraient après trois ans de chômage.

Les libéraux flamands proposent encore de réduire linéairement les contributions sociales de 3,5 milliards d'euros afin de réduire l'écart salarial entre la Belgique et ses voisins. Le gouvernement flamand devrait également accorder pour 650 millions d'euros supplémentaires de réductions en cotisations sociales pour les trentenaires et les plus de 55 ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires