L'Open Vld prône une agence de lutte contre les stupédiants inspirée de la DEA américaine

27/12/17 à 07:20 - Mise à jour à 07:20

Source: Belga

Le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer (Open Vld) plaide pour la constitution d'une agence spécifique pour la problématique des stupéfiants dans et aux alentours du port d'Anvers. Cette nouvelle agence devrait pouvoir contrôler les ouvriers portuaires et coordonner l'échange d'information au niveau international, rapportent Het Nieuwsblad, Het Belang van Limburg et De Standaard mercredi.

L'Open Vld prône une agence de lutte contre les stupédiants inspirée de la DEA américaine

Arrestation du trafiquant russe Victor Bout par la DEA, en 2010 © Reuters

"Je songe à une collaboration entre la police, la justice, les douanes et même le fisc", affirme le liberal. "J'appelle mes collègues Jan Jambon, Johan Van Overtveldt (tous deux N-VA) et Koen Geens (CD&V) à réfléchir ensemble et permettre à leurs services d'oeuvrer ensemble. Mes services d'inspection peuvent aussi jouer un rôle".

M. De Backer tout comme la présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten font référence de manière explicite à l'agence américaine Drug Enforcement Administration (DEA) dédiée à la lutte contre la problématique des stupéfiants aux USA.

Nos partenaires