L'Open Vld entame 2014 par un plaidoyer pour la Belgique

13/01/14 à 19:53 - Mise à jour à 19:53

Source: Le Vif

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten, a plaidé lundi, lors de voeux de nouvel an de son parti, pour davantage de collaboration, en particulier à l'échelon belge. Elle s'en est prise aux partis nationalistes et s'est fait davantage applaudir quand elle a critiqué le gouvernement flamand que lorsqu'elle a salué les réalisations du gouvernement fédéral.

L'Open Vld entame 2014 par un plaidoyer pour la Belgique

© Image Globe

"Il y en a qui semblent prendre du plaisir à dire que nous vivons dans un pays horrible et qui espèrent que tout le monde les croira parce qu'ils ne cessent de le répéter. Il n'y a aucune raison de croire que l'avenir sera une catastrophe ou qu'il faudra se débrouiller avec moins", a-t-elle souligné en insistant sur les efforts consentis -grâce aux libéraux flamands, selon elle- pour surmonter la crise.
"Grâce à notre détermination, le budget est en ordre pour une grande partie et nous sommes sortis de la zone de danger d'une amende européenne", a-t-elle ajouté.

Mme Rutten a avancé quelque propositions de son parti. L'Open Vld veut simplifier radicalement l'impôt sur le revenu en le réduisant à deux tarifs: 25 et 45 pc. Il réclame également que toute personne qui cherche un emploi depuis plus de deux ans soit contrainte d'accomplir une forme de service au bénéfice de la communauté.
L'Open Vld a présenté ses têtes de liste pour les prochaines élections. Sans surprise, la secrétaire d'Etat Maggie De Block a pu une nouvelle fois éprouver sa popularité auprès des deux mille membres présents.

Nos partenaires