L'Open Vld en guerre contre les préjugés sur Bruxelles

20/09/13 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

Une multitude de mandataires publics, des baronnies locales toutes-puissantes, un puits sans fonds, etc: ces clichés accrochés à l'image de Bruxelles, l'Open Vld tente de les démonter dans un Manuel de Bruxelles (Brussel Handboek) présenté ce vendredi à la presse.

L'Open Vld en guerre contre les préjugés sur Bruxelles

© BELGA

La plupart des préjugés sur Bruxelles remontent aux années '70 et '80, mais la Région-capitale a connu depuis une métamorphose démographique et sociologique, passant de "gros nid provincial francophone" à "grande ville cosmopolite", posent le ministre bruxellois Guy Vanhengel, la présidente des libéraux flamands au parlement bruxellois Els Ampe et le président de l'Open Vld bruxellois Thomas Ryckalts. "Les Bruxellois néerlandophones éprouvent des difficultés à convaincre leur propre parti de refinancer Bruxelles", selon M. Vanhengel, et cela vaut aussi pour les Bruxellois francophones selon lui.

A ses yeux, c'est à tort que l'accord intrafrancophone de jeudi sur l'accueil des compétences transférées est interprété en Flandre comme un renforcement de l'emprise francophone sur Bruxelles. "Tout comme il existe des tensions entre Bruxellois néerlandophones et Flamands, il y en a aussi entre Wallons et Bruxellois francophones. Ces derniers savent qu'ils doivent eux aussi désormais être sur leurs gardes", a commenté le ministre.

A ses yeux, la question des subventions de l'enseignement à Bruxelles pour des élèves ne parlant pas le néerlandais ne doit pas être posée sous l'angle du droit constitutionnel au libre choix de l'enseignement. "Si des gens veulent rejoindre notre Communauté, les pouvoirs publics doivent investir en eux à bras ouverts", plaide Guy Vanhengel. Il note d'ailleurs que cela ne coûte pas un centime d'euro à la Flandre puisque l'enseignement est financé sur base du nombre d'élèves.

Le "Brussel Handboek" de l'Open Vld recueille une série de statistiques visant à objectiver le débat sur Bruxelles, ainsi que les propositions du parti.

En savoir plus sur:

Nos partenaires