L'Open Vld demande des mesures supplémentaires pour lutter contre l'antisémitisme

03/04/18 à 19:33 - Mise à jour à 19:35

Source: Belga

(Belga) Les sénateurs Open Vld Jean-Jacques De Gucht et Martine Taelman ont demandé mardi que le gouvernement prenne de nouvelles mesures pour lutter contre l'antisémitisme. Pour eux, la menace que constitue ce phénomène s'est amplifiée au cours des dernières années.

"Les chiffres récents observés dans les pays voisins concernant les délits à caractère antisémite révèlent à suffisance qu'il est en hausse. Chez nous, il n'existe pas de chiffres officiels en provenance de la police ou de la Justice. Mais il y a des signaux allant dans ce sens au sein de la Communauté juive", indique-t-on à l'Open Vld. Dans une proposition de résolution qu'ils ont introduite, Jean-Jacques De Gucht et Martine Taelman demandent notamment que le gouvernement désigne un coordinateur national de la lutte contre l'antisémitisme. Le Parlement européen a formulé une demande de ce type à l'attention des états membres. Jusqu'à présent, l'Allemagne, la Suède, et la Bulgarie y ont déjà apporté une réponse favorable. La proposition de résolution demande aussi l'établissement de chiffres en lien avec le nombre de délits revêtant un caractère antisémite et avec ceux qui ont fait l'objet de poursuites. Les deux sénateurs y plaident pour une relance de la cellule de vigilance antisémitisme composée de représentants de la Justice, de la police, du secteur de l'égalité des chances et de la communauté juive. Cette cellule avait été mise sur pied à l'occasion d'une précédente hausse d'incidents à caractère antisémite. Sa dernière réunion remonte à 2013. Autre demande: la création d'un "module antisémitisme" dans le cadre de la politique d'intégration et d'accès à la citoyenneté. (Belga)

Nos partenaires