L'ONU veut réunir des preuves sur les exactions en Birmanie

07/03/18 à 13:47 - Mise à jour à 13:48

Source: Belga

(Belga) Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a appelé mercredi à la mise sur pied d'une équipe d'enquêteurs chargés de réunir des éléments sur les exactions visant les Rohingyas en Birmanie pouvant être utilisés devant des tribunaux.

S'exprimant devant le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, Zeid Ra'ad al Hussein a recommandé au Conseil de demander à "l'Assemblée générale de créer un nouveau mécanisme indépendant et impartial pour préparer et accélérer les procédures pénales engagées devant les tribunaux contre les responsables présumés de ces actes". Un tel "mécanisme" a déjà été mis sur pied en décembre 2016 par l'Assemblée générale pour la Syrie. Il doit rendre son premier rapport prochainement. Ce type de mécanisme permet d'aller au-delà des simples missions d'enquêtes -comme il en existe déjà pour la Syrie et la Birmanie- qui n'ont pas pour vocation de déterminer quels sont les éléments susceptibles d'être utilisés à charge contre des accusés devant un tribunal. L'appel du Haut-Commissaire concernant la Birmanie survient alors que l'ONU a indiqué mardi que le "nettoyage ethnique des Rohingyas se poursuit" dans ce pays, avec une campagne de "terreur et de famine organisée" destinée à les faire fuir vers le Bangladesh. (Belga)

Nos partenaires