L'ONU presse l'Irak de protéger les civils de représailles à Fallouja

22/06/16 à 01:37 - Mise à jour à 01:37

Source: Belga

(Belga) Le Conseil de sécurité de l'ONU a pressé mardi le gouvernement irakien de protéger les civils qui fuient Fallouja d'éventuelles représailles.

Les forces irakiennes ont lancé le 23 mai une offensive pour déloger le groupe Etat islamique de cette ville située à 50 kilomètres à l'ouest de Bagdad. "Il est essentiel que l'Etat irakien s'assure qu'aucune exaction ni représaille n'est commise contre les populations civiles par des groupes paramilitaires", a déclaré le président du Conseil, l'ambassadeur français François Delattre. A la suite de consultations à huis clos, a-t-il indiqué, les 15 pays membres ont "salué la réussite de la contre-offensive" menée par les forces irakiennes, soutenues par la coalition, contre le groupe Etat islamique. Celui-ci "a perdu 45% du territoire qu'il détenait au plus fort de son expansion". Mais le Conseil a "exprimé son inquiétude quant à la situation humanitaire à Fallouja", en particulier pour les dizaines de milliers de déplacés. Les 15 pays ont "demandé à toutes les parties de respecter leurs obligations en regard du droit international humanitaire". "Ceux qui fuient les combats à Fallouja et autour de Fallouja ne doivent pas souffrir doublement, c'est une obligation que nous avons tous" envers eux, a déclaré à la presse M. Delattre. Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a proclamé la victoire à Fallouja la semaine dernière après que le drapeau eut été hissé sur le principal bâtiment gouvernemental. (Belga)

Nos partenaires