L'ONU maintient l'ouverture des pourparlers sur la Syrie vendredi après-midi

29/01/16 à 13:01 - Mise à jour à 13:01

Source: Belga

(Belga) Les négociations intersyriennes débuteront vendredi après-midi à Genève par une réunion entre l'ONU et les représentants du régime de Bachar al-Assad, selon les Nations unies.

Les discussions ouvriront "comme prévu (...) dans l'après-midi", a déclaré un porte-parole de l'ONU, Ahmad Fawzi, lors d'un point de presse, alors que l'opposition refuse encore de rallier Genève. Le coup d'envoi sera bien donné vendredi, quand l'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, "rencontrera la délégation du gouvernement, conduite par l'ambassadeur de Syrie à l'ONU, Bachar al-Jaafari", a précisé la porte-parole de M. de Mistura, Khawla Mattar, dans un communiqué. "Il rencontrera ensuite d'autres participants et des représentants de la société civile", a-t-elle ajouté. Les pourparlers de Genève, prévus pour durer six mois, seront "indirects", c'est-à-dire que M. de Mistura rencontrera les parties séparément et fera la navette entre elles, a-t-elle rappelé. Ce dialogue vise à trouver une solution politique à un conflit qui a fait plus de 260.000 morts et des millions de déplacés depuis mars 2011. La feuille de route fixée aux négociateurs est de permettre un cessez-le-feu, puis la mise en place d'un gouvernement d'union dans les six mois, suivie d'élections dans un an et demi. Les puissances occidentales, directement affectées par l'arrivée des réfugiés syriens et par la menace djihadiste du groupe Etat islamique (EI), font pression pour une solution politique. Les Etats-Unis ont ainsi enjoint l'opposition à rallier Genève. Mais une coalition réunie à Ryad (Arabie Saoudite) a fait savoir qu'elle refusait de participer aux discussions tant que les bombardements de zones civiles et le siège de localités assiégées se poursuivaient. (Belga)

Nos partenaires